Fort-la-Latte – Région Bretagne – Le Monument Préféré des Français
Fort La Latte est un véritable joyau féodal et l’un des plus célèbres châteaux bretons. La couleur rose de sa cahute en grés, fait de lui un lieu magique. Il jouit d’une incomparable situation stratégique, et témoigne surtout d’une prodigieuse histoire.

Le château était il y a longtemps appelé La Roche-Guyon du nom de la pointe rocheuse sur laquelle il est implanté, et dont il épouse parfaitement la forme. Il fait face au cap Fréhel. La construction du château débute au XIVème siècle, il sera attaqué à plusieurs reprises pendant les guerres de religions. Il sera transformé en fort de défense au XVIIIème siècle, tout en gardant son visage féodal. Il présente deux châtelets possédant chacun un pont-levis respectif. A l’intérieur de la cour démesurée, on trouve une citerne d’eau, une chapelle construite par Louis XIV, mais aussi des oubliettes et des canons. Fort-la-Latte est pourvu également, et c’est une chose rare, d’un four à boulets, qui avait pour fonction de chauffer au rouge les boulets de canon. Enfin, l’imposant donjon est doté d’arbalétières et d’archères (fentes allongées pour le tir l’arbalète et à l’arc). Sur le sentier menant au château, on croise un menhir appelé le Doigt de Gargantua, belle légende locale qui raconte qu’il l’aurait perdu en traversant la Manche pour rejoindre l’Angleterre. Tout près, on peut voir aussi une trace de son pied et de sa canne. Une des curiosités de Fort-la-Latte, l’exceptionnel jardin médiéval, fait la joie des visiteurs et la fierté de ses propriétaires, la famille Joün des Longrais qui restaure et prend grand soin de son fort depuis 1931.

Durée : 5:42 – Source : YouTube

Écrire le premier commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *