La cathédrale du Puy-en-Velay – Région Auvergne – Le Monument Préféré des Français
Des quelques cathédrales romanes qui subsistent dans l’hexagone, celle du Puy-en-Velay juchée sur son promontoire volcanique au cœur de la vieille ville, est l’une des plus spectaculaires.
Le culte de la Vierge s’est développé dès le haut moyen-âge au Puy-en-Velay. La ville devint également, après le pèlerinage de l’évêque Godescalc, le point de départ de l’un des quatre chemins français menant vers Saint-Jacques-de-Compostelle : la via podiensis. La cité se devait donc de posséder un sanctuaire capable de recevoir la foule des fidèles venus vénérer la vierge noire ou prendre la route de Santiago. L’église en forme de croix latine a été construite en plusieurs temps. Au XIe siècle, on entreprit l’édification du chœur, du transept et des premières travées de la nef alors voûtées en berceau. Au XIIe siècle, ces voûtes ont été remplacées par des coupoles sur trompes. Le succès du pèlerinage entraîna la construction de deux travées supplémentaires édifiées à l’Ouest sur de hauts piliers, conçus pour rattraper la déclivité du terrain. Du coup, le grand escalier menant vers l’église passe sous la façade pour arriver dans la nef. Un vrai tour de force !
Au XIIe siècle, un cloître est bâti contre la cathédrale pour les besoins des chanoines. De forme rectangulaire, il est composé d’arcs en plein-cintre polychromes montés sur des piliers carrés flanqués de belles colonnettes. Les chapiteaux qui les surmontent et la corniche sculptée visible sous la toiture, font de ce jardin clos l’un des plus riches cloîtres romans d’Union Européenne.

Durée : 4:29 – Source : YouTube

Écrire le premier commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *