La cité souterainne de Naours – Région Picardie – Le Monument Préféré des Français
Insolite ! A une quinzaine de kilomètres au nord d’Amiens, un réseau de galeries de 3 kilomètres de long, a permis à des milliers d’hommes et de femmes de s’abriter pendant les guerres et invasions qui se succédèrent en Picardie.
Naours. Un village charmant, comme il en existe d’autres dans la Somme. Rien, à priori, ne laisse supposer que quelque trente mètres sous terre se trouve un important réseau de galeries. Une véritable petite ville souterraine avec ses chambres, ses places publiques, ses étables, sa chapelle… Dans la région, on appelle ça des muches (des cachettes en Picard). Et pour cause, de l’an 800 jusqu’à la révolution française, les habitants se réfugiaient dans ces grottes pour échapper à l’ennemi. Elles pouvaient accueillir 3000 personnes et une centaine de têtes de bétail. Peu à peu abandonnées et leurs entrées bouchées, les grottes sont redécouvertes en 1887 par l’abbé Danicourt. Hôpital de l’armée britannique pendant la Grande Guerre, les souterrains servirent d’entrepôt de munitions des Allemands durant la deuxième Guerre mondiale. Aujourd’hui, la cité souterraine se visite. L’occasion de découvrir un monde étonnant.

Durée : 5:34 – Source : YouTube

Écrire le premier commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *