Protégé du froid, ou capable de grossir de 40 kg en 6 mois, le saumon transgénique est déjà là. Mais cet ultime pas dans la sélection du poisson doit-il être franchi ? Entres les éleveurs écossais et canadiens, de chaque côté de l’Atlantique, le débat fait rage.

Un reportage de Stéphane Poulle, Gilles Ragris et Nicolas Koutsikas. (2004)

Site : http://www.france3.fr/emissions/thalassa/
Facebook : https://www.facebook.com/emission.thalassa/
Twitter : https://twitter.com/thalassaweb
#Thalassa
Instagram : https://www.instagram.com/thalassafrance3/

Durée : 33: – Source : YouTube

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Cette vidéo ne comporte ni date ni indication d'identité des personnages interviewés. Pour autant qu'on puissent en juger, elle date du début des années 2000.

    Depuis lors, bien des saumons sauvages ont remonté leur cours d'eau natal pour frayer et bien des saumons sauvages, et surtout d'élevage ont fini dans nos assiettes puis dans nos estomacs.*

    Cette vidéo induit les internautes en erreur. La poster en novembre 2016 représente un manquement grave à la déontologie journalistique.

    Le saumon transgénique d'AquaBounty a été a été autorisé à la consommation par la Food and Drug Administration le 19 novembre 2015, et le 19 mai 2016 par Santé Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Ces agences ont déterminé qu'il est aussi sain et nutritif pour les humains que le saumon classique.

    Cela n'empêche pas moins les opposants de continuer à diffuser leurs – disons – objections qui sont essentiellement de nature idéologique. Mais il est vraiment regrettable que Thalassa s'associe à la désinformation et la propagation de la peur par la résurrection de ce reportage vieux de plus d'une décennie.